Intelligence Inhibé, Du Professeur Olivier Houdé


(Cette Article est un des Premiers que j’ai écris,
des incohérences peuvent se remarquer !)


https://wiki-troll.fr/rupture-quantique-2022/
Document publié sur Linkedin
, en réponse à un Article publié par le CEO de Thalès le 06/02/2020 sur le même sujet.

L’avenir de la Quantique, à découvrir, sur Wiki-Troll !

Introduction à la
Vision Quantique et Neuro-Science Animale et Humaine
Les Neuro-Transmetteurs et les Mécanismes d’addictions pour les Nuls.
https://wiki-troll.fr/stress-et-intelligence/


1.1. Théorie de l’intelligence inhibé, développé et proposé par le Professeur Olivier Houdé.

Vulgarisation Scientifique et Neuroscience du Développement de l’enfant.

Pourquoi avons nous du mal à lire et dire :

Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.

Question toute bête en apparence, mais qui demandera une centaine de pages

d’explication et exemple.

Voilà voilà.

Bonne lecture.

 » Stimulant et modifiant le cerveau, par Darwinisme Neuronales. Les Neuro-transmetteurs

sont les guides et maçons de notre conscient, et surtout, de notre inconscient.

Simple exemple,

La première réaction chimique créé au réveille, est celle stimulé par nos téléphone. Lors du

passage d’inconscient à conscient, la volonté de prendre des infos sur notre vie est

stimulé.
Un message ou une notification, sera souvent synonyme et vecteurs d’émotions.

Des émotions, très forte et troublante, vont ce ressentir, en général, dans le ventre.

( Le ventre, participe à la production de la Sérotonine. Voilà voilà, j’pose ça là, on y

reviendra. )

La seconde stimulation, inconsciente et incontrôlable elle aussi, sera d’allumer le micro-ondes pour réchauffer notre café, avant d’aller pisser.

Le cerveau aime la Dopamine et d’autant plus la Sérotonine ! Toujours plus. C’est un

drogué et un Capitaliste de l’énergie. Retenons ça.

Ce Cerveau, à l’image de notre Société actuel, à l’image du Cerveau Humain Piagetien.

Algorithmique et robotique.

Mais comme on le sait l’IA et ces algorithmes ne marchent pas.

Comme je chercherai à le prouver, grâce au travaux du Professeur Olivier Houdé, c’est

l’inhibition qui fait la magie de l’Homme et l’Animale, et qui nous permettra de relever les

défis Écologiques de demain.

Ses travaux réfutes les travaux du Professeur Piaget, qui ont construis le monde de la

6

Psychologie actuel au cours des 50 dernières années.

A travers un livre publiait en 2019  » L’intelligence Humaine n’est pas un Algorithme  », il

réfute les théories Piagetienne et compare ses résultats qui sont carrément plus cohérent

avec la réalité.
Merci l’imagerie cérébrale, merci à ces deux génies !

Avant de commencer la lecture, il faut savoir que tout un tas de mécanismes de défense,

pourrait enclencher votre système d’inhibition, qui récompensera négativement ou

positivement les informations lu, tellement elle remette en question vos connaissances et

impressions personnels sur le sujet.

La lecture stimulera peut-être vos désordre personnel, signe que y’a un truc intéressant avec cette théorie de l’Intelligence Animale.

Prenez le temps mais insistez. Prenez conscience, tout de suite, qu’il est normal que le

cerveau se battent pour les chemins neuronaux et Darwinismes qu’il a déjà établi.

On y reviendra, mais c’est un flemmard le cerveau hein !

Tellement un flemmard que je vais surligner les trucs importants au début du livre !(1-0)

On est pas égaux ! Un Ordi c’est un Ordi, certes. Mais on a pas tous la même puissance, ni

les même fonctions ! Acceptez le et c’est pas grave !

Notre société doit arrêter de chercher à comparer son Zizi à celui du voisin. Faut arrêter.

Y’en a qu’on des plus petits zizi, mais ils s’adaptent et se servent de leurs mains. Ca marche

pareille et c’est ça l’Intelligence avec un grand I. L’adaptation.

 » L’intelligence Humaine n’est pas un Algorithme  » , très grand livre, qui va bouleverser

l’éducation national, dans les prochaines années, j’en suis sur.
Ces travaux bouleverse déjà les avancés Scientifique au sujet de l’Intelligence Artificielle, qui vont arriver entre 2020 et 2025. Des ordis, des calculateurs, avec des systèmes de récompenses des actions, pour s’auto-juger et apprendre, par inhibition des actions négatives.
Et vous verrez, dans ce livre, ça marche très bien pour nous, les bugs sont négligeables et souvent, peu visible, inconscient.

Olivier Houdé, à partir de ses propres recherches et analyses (+ imagerie cérébral)

développe une Nouvelle Théorie de l’intelligence, par le biais de ces travaux et résultats

publiaient publiquement dans cette Thèse (livre), en 2019.

Ce traitement des Informations Cognitives est composé de 3 Systèmes de Traitements très

distinct :

  1. Le circuit court des heuristiques approximatives.

  2. Le circuit long des algorithmes logiques exacts.

  3. Le système inhibiteur qui bloque les heuristiques, au cas par cas, par le biais du

7

développement des algorithmes logiques validé inconsciemment, au cours du

développement Enfant –> Adulte.
En les remettant perpétuellement en cause, par le biais du système de récompenses des actions.

Le tout, rendant le temps de réponse à un stimuli, selon la nature et le danger, plus ou

moins long ( 0.3 sec à plus de 2 sec ). Il développe tout un tas de paradigme et expérience,

chronométré, pour prouver ces dire.

L’inhibition, le facteur neuronales déjà compris depuis des années, mais pas suffisamment

pointé du doigt dans le fonctionnement de l’Intelligence.

Apprendre, c’est inhiber ses automatismes inconscient, et les réfuter, sans cesse, en

récompensant les nouveaux, meilleurs.

Dés notre plus jeune âge (2/3 ans ) le cerveau cherche à créer des mécanismes rapides, qui permettent de s’adapter à notre environnements. ( Si … Alors …. )

Au fur et à mesure du développement de l’enfant, ces algorithmes ce complexifie et

devienne de plus en plus appropriés au situation que le sujet vie.

En les vivant et par le biais du Système de récompense, le cerveau, inconsciemment,

cherchera à créer des chemins neuronaux rapides et économiques,qui marchent bien.

La nature n’aime pas l’agitation inutile. Le cerveau est capable de beaucoup de chose, à

condition d’avoir la carotte pour le stimuler.

Wallah j’ai expérimentés ses théories sur la fille de mon beau frère, âgés de 3 ans et demi,

qui ne voulait pas accepter le fait que moi, grand bonhomme barbu, d’1m77, pouvait être

l’enfant de mon père.

Pour elle a ce moment là, enfant = petit Homme comme elle.

Je lui explique doucement mais elle me répète que  » non  ».

Dans sa tête,  » Enfant » n’est pas égale à :

Papa + Maman = enfant, peut importe la taille et l’âge.

Jean Piaget, très grand chercheur ayant énormément fait avancer la Science de l’enfant

dans les années 50. Et qui, à lui tout seul, aura participé au connaissance du

développement de l’enfant qu’on connaît aujourd’hui dans le monde.

Dans sa théorie, la petite, pour ce genre de problème mathématique, n’aura plus aucun

problème avec ce genre de cas vers 6 ans. L’âge de l’algorithme, selon Piaget.

8

Mais en lui redemandant, 1 heures plus tard, si j’étais le fils de mon père, elle répondit que oui, et que mon frère l’était aussi, en le montrant du doigt.

Preuve que sont cerveau, dés 3 ans et demi, avait compris l’algorithme et inhibé
l’information précédente, faisant preuves de Darwinisme neuronales, pour que la

prochaine fois, l’information soit correctement traité et récompensé positivement.

Elle a l’air très intelligente cette petite, c’est remarquable.

Pour revenir à notre théorie, le système long des algorithmes logiques exacts ( chemins

neuronaux, pré-construit pour répondre à une situation plus ou moins déjà vécu ) sera en

perpétuel combat contre le Système 3 dit Inhibiteur.

Ce Système Inhibiteur fera preuve de Darwinisme sélectif des neurones. Créant des

chemins neuronaux en perpétuels évolutions, alimentés par les neuro-transmetteurs qui

récompense les bons choix ou aux contraires, punissent les mauvais.

C’est ce Système d’Inhibition, en remettant en cause les chemins neuronaux inconscients

que  » le cerveau  » choisit, qui va permettre l’apprentissage.

Le cerveau est content de s’auto-corriger malgré le surplus d’énergie utilisé par le Système Inhibiteur et Logique.

C’est un Capitalistes, investir pour économiser , ça le dérange pas. Faut juste réussir à le

convaincre, pas évident, c’est un Capitaliste intelligent et flemmard.

Avec le temps, les chemins neuronaux du circuit long d’algorithmes logiques pourront être associés à des heuristiques précis.
Un heuristique, étant une réponse, souvent mal construite mais en général, fonctionnel, à un stimuli qui nous surprend, qui sera contrôlé inconsciemment et rapidement inhibé, par une meilleur réponse, si besoin.

Le Système d’inhibition aura parfois, du mal à  » comprendre  » les stimulis. Le danger de la

route est un danger énormément inhibé par tout le monde. Par habitude et confiance.

Ce sont ces heuristiques et algorithmes, en ce faisant inhiber, qui permettent l’évolution

et le Darwinisme neuronales. Mais in-finé, les idées pré-construites du Système

Inhibiteur , masqueront des informations.
On est souvent sur de nous, même parfois, devant des preuves tangibles.

Demandant de faire preuves d’Inhibitions en vers nos propre système inhibiteur , à l’âge

adulte.

C’est là que toute la théorie devient magique.

9
Elle explique tout, et comme je chercherai à le développer dans ce livre, cette théorie de

l’intelligence est applicable à Tous les êtres vivants (presque?). Tous.

Le Darwinisme, comme toujours, à été la clé de l’évolution. L’explication de l’Intelligence,
qui je pense et j’espère, sera unanimement reconnu comme défini par ce brillant monsieur, le Professeur Olivier Houdé, par le biais de ces brillants travaux sur la Psychologie du développement de l’enfant.

L’intelligence, c’est s’adapter, avec ce qu’on a.

Les Psychologues le savent, moins les autres, ( ils auraient moins de problèmes sinon hein,

2-0 ) mais l’enfance va faire naître tout un tas de désordre, que je développerais au

cours de ce livre, par le biais de la Psychanalyse de moi et mes deux frères, dont le plus

grand sera diagnostiqué  » malade  » quand j’avais 17 ans.
Il est malade, je préfère juste éviter d’employer les termes, vous le découvrirez dans ce livre, nous sommes loin d’avoir tout compris.

Comprendre l’enfance est essentiel. Comme vous le verrez à l’aide de ce livre, pour comprendre l’adulte et l’idée général, développés, dans ce livre.

Pour argumenter un peu les propos du Professeur que j’avance, je vais, par le biais d’une

expérience qu’il décrit dans son livre, vous développer le sujet de La Théorie.

Demandez à quelqu’un de lire à haute voix, et dire rapidement la couleur correspondant à

ce qui est écrit alors que le mot est écrit d’une couleur différente de celle du mot ( Noir

( alors que les lettres sont Jaunes ) le temps de réponse du sujet sera plus long.

( faire des dessins types  » Jaune  » écrit en noir )

Le sujet, en lisant l’information, va inconsciemment ( créer un signal heuristique,

économique en énergie,par le biais des yeux, au cerveau ) qui sera quasiment

instantanément inhibé par l’algorithmes Noir = Noir, peut importe la couleur utilisé pour

l’écrire.

L’inhibition demande un peu de temps de traitement et n’importe qui, avec cette exercice, reconnaîtra que le cerveau est facile à berner.

Le cerveau crée des réponses prédéfinis à tout un tas de stimuli, réponses prédéfinis qui

seront inhibé par la  » comparaison  » avec les autres chemins neuronaux disponible au

stimuli.
Le chemin neuronale estimé le plus intéressant par le cerveau, produira des

neuro-transmetteurs, un signal électro-chimique qui permettra de répondre au stimuli

consciemment.

(On parlera beaucoup de  » le cerveau » qui est  » l’âme » de notre système inhibiteur. L’inconscient. Parce que c’est très compliqué a expliquer la communication inter
10
neuronales, mais je chercherai, exemple par exemple, à développer certain aspect

important. Google et Wiki sont nos amis à tous, au cas où. )

L’importance d’avoir des circuits courts et automatiques est une caractéristique essentiels chez l’animal. Agir avant de réfléchir, pour survivre.

Mais comme on peut le voir, nombres d’animaux sauvages nous coupe devant sur la route.

Le système inhibiteur n’arrive pas à trouver une réponse adapté à la situation, obnubilés

par les signales et heuristiques incertains qui en découle, pouvant créer un accident.

Seulement, ce système inhibiteur ce construit de nos erreurs passés.
A chaque erreur, le cerveau cherchera un chemin neuronales plus adaptés aux problèmes pour être récompensé positivement la prochaine fois.

Dans le cas de la biche qui panique au milieu de la route. Difficile pour elle de comprendre

l’origine de ces lumières éblouissantes.
Elle manque d’expérience sur le sujet, et celle qui survive à ce genre de panique, auront sûrement plus de chance de survivre par la suite.

Le monde animal à cette caractéristique de ne pas laisser le droit à l’erreur.
Tout est un danger mortel et les danger mortel sont traités de façon très rapide et inconsciente par le cerveau Humain.
C’est reconnu. Pourquoi pas les biches?

Par fois irréfléchis et inadapté, mais toujours rapide. Demandant du temps au cerveau

pour s’adapter, par le biais de l’expérience, par inhibition des réflexes et Darwinismes

neuronales.

Les petits chats/lionceaux qui se bagarrent sans arrêt en sont un bon exemple. Le cerveau

cherche à construire des chemins neuronaux inconscient et fonctionnel, dans le cas des prédateurs, des réflexes de chassent.
Pour la plus part, ces réflexes sont en partie innées et seront développés avec leurs frères, dés leurs plus jeunes âges. Nous y reviendrons aux Chatons.
Donnant aux bébés animaux le droit à l’erreur, de façon ludique et constructive.

J’ai toujours était étonné d’observer mes Chats, dormant au milieu d’un boom boom ( de la

techno hardcore ) désagréable. Par contre, à chaque fois que je faisais un petit bruit de

frottement ou autre, ils levaient une oreilles ou ouvraient un œil.

Le vacarme de la musique, qu’ils ont l’habitude d’entendre, est acceptés, inhibé.
Le chat comprend l’origine qu’il n’estime pas spécialement dangereuse.

Par contre, au moindre nouveau bruit.
Le cerveau du chat va activer sont systèmes inhibiteurs, et inhiber cette confiance qu’il a prise en dormant.
11

Il va ouvrir un œil et chercher l’origine du bruit.

Souvent et très rapidement, le chat comprend que c’est l’Humain qui fait du bruit et se

rendors. Mais j’ai toujours été subjuguées par ce stress qui caractérise souvent le regard

des chats.

( dessin d’un chat dormant, une oreille levé )

Les informations réagissent très vite dans leurs cerveaux mais sont, quasi aussi rapidement, calmés par la réalités de l’inhibition.

Le temps stimuli/réponse, lors du traitement d’une info par un heuristique approximatif sera forcément compris entre 0.25 sec et 0.5 sec.

Un temps de traitement supérieurs montrent la recherche du cerveau à trouver une

réponse qu’il considère mieux adaptés à la situation.

0,15 sec après le stimuli, le signal électrique, dans le cas d’une réponse inconsciente

(heuristique), le stimuli sera proche de la partie du cerveau, qui permet de traduire les signales électrique en électrochimiques ( par le biais de la petite voix où de la parole elle même ). Ce signal électro-chimiques repartira dans un autre sens et répondra à l’action.

J’ai moi même participé, à la Fac, à des expériences de réflexes, chronométrait.

Le cas du Noir écrit en Jaune, était le cas que j’ai subi. Le professeur Houdé d’écrit une expérience quasi similaire dans son derniers Livre.
Pour me donner du challenge ce jours là, j’avais beaucoup fumé de cannabis avant le test.

Mes résultats étaient excellent, surentraînés par les jeux vidéos !
J’aurai quand même bien aimé développer cette recherche qui si ça se trouvent, était motivés par les travaux du professeurs Houdé, qui faisait déjà parler de sa théorie, qu’il développera au cours des années 2000 avec les progrès d’imageries cérébrales.

Bien avant se livre, appuyé des travaux d’autres chercheurs, déjà sur la bonne voix.

Un réflexe, au sens technique du mot, est un stimuli qui n’est pas traité par le cerveau.

Poser sa main sur une pièce chaude va envoyer un signal dans la colonne vertébral, qui au

lieux de remonter au cerveau, va remonter directement dans le muscle de la main pour la

contracter et réagir au danger.
Cette
réponse, cette information électrique, en répondant à l’action, va aussi émettre des informations électro-chimiques vers le cerveau.
Seulement, il faut, au moins 0,4 sec, pour répondre à n’importe qu’elle stimuli, imprévu. Et 0,4 sec c’est déjà extra bien. Selon la nature du stimuli, le temps de réponse peut vraiment devenir long.

C’est pourquoi on réagit avant que l’information arrive au cerveau. Les réflexes électriques.
12
Il y’en à même un de réflexes ! Qui nous viens de Cro-Magnon !
A développer sur Google, j’essaye d’être sérieux à minima !
Mais en gros ! En se mettant nu, à quatre patte. Si quelques choses caresses une certaine zone de la cuisse, les testicules de l’Homme auront tendance à naturellement ce contracter, pour esquiver la branche. Réflèxe de génie.

Le corps à tout un tas de contrôle automatique qu’il a construit au fur et à mesure de

l’évolution et de sa vie.


Si le Groupe Industriel, Lisi Aerospace, investit autant dans le Management de la sécurité,

c’est justement parce qu’ils ont bien compris que les erreurs Humaines et accidents,

pouvait statistiquement être réduite par le biais de la formation.

Avoir et, surtout, prendre conscience du risque est un vecteur d’énergie pour le cerveau.

J’ai un simple exemple à mettre en avant.

Le fait que le cerveau soit capable, tout seul, de nous ramener chez nous, après le travail.

Combien de personne, après une grosse journée de travail, se font la remarque de ne pas

avoir vu défiler la route pour rentrer chez eux.

Malgré le caractère ultra dangereux de la situation. Malgré le fait qu’on soit tous conscient

des dangers statistiques de la route, qu’on nous rabâche.

Le cerveau, par le biais de la concentration sur la P’tite voix dans notre tête, va inhiber ce

caractère dangereux qui est fatiguant et énergivore pour le cerveau. Le stress.
Les récompenses de la P’tite voix sont souvent plus agréable.

Très sur de nous, le pilotage se fera  » automatiquement  ». Cela demande peut d’énergie au

cerveau. Le système inhibiteur est peu actif à ce sujet, laissant le temps de vagabonder à

nos pensées.

Les algorithmes logiques exacts sont largement assez bien construit pour gérer la conduite. Les heuristismes qui en découlent aussi. Le cerveau prend moins de précautions, par habitude et contrôle inconscient de la situation.

Comme toujours, le cerveau cherchera, des qu’il peut, à économiser ses forces. Surtout le

soir, après une grosse journée de travail.

Le rôle des neurotransmetteurs dans tout ça. Où se trouvent les émotions Animales et

Humaines dans cette théorie ?  »